Apprendre et s'Organiser pour Réussir
palais

Comment améliorer votre mémoire ?

usb esariutta

photo EsaRiuta

Les techniques pour l’amélioration de la mémoire sont dites mnémotechniques. Ces techniques ont été pour la première fois utilisées par les grecs et philosophes. En effet, ils comprirent qu’une excellente mémoire est une compétence qui peut être enseignée et apprise. A l’âge où internet et les moyens de communication actuels n’étaient même pas imaginés, avoir une bonne mémoire s’avérait être un atout essentiel. Aujourd’hui, nous sollicitons de moins en moins notre mémoire car nous avons accès rapidement à l’information grâce aux outils multimédia à notre disposition. Nous avons, en quelque sorte externalisé notre mémoire à l’image du stockage de nos documents numériques sur un disque externe ou sur le Cloud.

Avoir une bonne mémoire n’est pas une qualité superflue dans la vie professionnelle et personnelle. Si nous avons un exposé à faire, nous n’allons pas rechercher les éléments à dire sur notre smartphone en direct ou encore tenir un papier à la main comme les anciennes générations. De même, avoir une bonne mémoire est aussi un élément essentiel de la culture et je pense que nous pouvons retenir les éléments des sujets qui nous intéressent pour les avoir à disposition immédiatement.

Finalement, avoir des informations dans la tête permet aussi de les transformer, de les critiquer et de les mettre en relation de manière créative avec d’autres informations pour alimenter les discussions et les réflexions.

La mémoire est la première étape, je dirai que c’est comme la cuisine il faut d’abord avoir les ingrédients avant d’en faire un plat sublime.

Entrons à présent dans le concret, …

 

La mémoire de travail et la mémoire long terme:

gallery-lafayette WolfBlur

photo WolfBlur

Nous avons tous une mémoire de travail, immédiate, et court terme et une mémoire long terme. La mémoire de travail « court terme » est relativement inefficace, les informations y resteront pour une durée plus ou moins courte et si rien n’est fait pour les entretenir elles finiront par disparaitre complètement. En d’autre terme, il faut agir de sorte que les informations puissent être transférées dans la mémoire à long terme et cela nécessite en première instance de se rappeler l’information de manière répétée et espacée dans le temps. En effet, si vous essayer de vous rappeler, par exemple,  des mots de vocabulaires en les répétant 20 fois d’un seul coup, cela sera moins efficace que de les répéter par exemple deux fois par jour pendant 10 jours. Même si au final, le nombre de répétition est le même.

Il est globalement admis que la mémoire de travail peut retenir en moyenne 4 informations différentes. Au contraire, la mémoire à long terme est immense: c’est comme un grand magasin dans lequel il y aurait des milliards d’articles. La mémoire à long terme est gigantesque et c’est là que sont stockés les concepts fondamentaux et les méthodes et techniques que vous utilisez régulièrement pour apprendre.

Lorsque vous découvrez quelque chose de nouveau, vous l’appréhendez d’abord avec la mémoire de travail pour le déplacer dans la mémoire à long terme, cela prendra du temps et du travail.

Retenez que pour la mémoire de travail court terme il faut répéter pour se souvenir et que pour la mémoire à long terme il faut se souvenir pour répéter.

 

Quelles sont les techniques de mémorisation ?

Utiliser des acronymes :

Un acronyme est un mot formé des initiales d’un ensemble de noms. Exemple : OMS Organisation Mondiale de la Santé ou encore www pour world wide web. L’acronyme ainsi formé peut avoir ou non un sens en tant que mot.

Application :

  • Créer un acronyme à partir d’une liste de mots que vous devez retenir par exemple, une liste de course de sorte qu’au lieu de retenir un ensemble de mots vous devez vous en rappeler un seul.
  • Pain,  Œufs, Lait, Carotte: POLC
  • Un autre acronyme très connu dans le milieu professionnel pour qualifier les objectifs est le terme SMART (intelligent en anglais) qui vient Spécifique, Mesurable, Atteignable, Réaliste et Temporel.
  • Vous pouvez aussi utiliser cette technique pour générer des mots de passe qui a priori ne peuvent pas être retenu en conservant à partir d’une phrase l’initiale de chaque mot. Exemple : Ma fille est née en mai 2006 à Clamart. La génération du mot de passe correspondant donnera : Mfenem2aC.

 

Utiliser le morcèlement

La mémoire de travail permet de retenir en moyenne  4 informations différentes. Le fait de morceler l’information va donc consister à découper l’information en plus petit morceaux. C’est pour cela que les numéros tel que le numéro de téléphone, le numéro de sécurité sociale, les mots de passe sont plus facilement retenus s’ils sont partitionnés en petit groupes de nombres.

Vous pouvez vous entrainer sur les numéros de téléphones par exemple mais cela peut aussi se mettre en application dans la vie courante:

Exemple : Vous devez aller acheter une liste de 10 produits au supermarché. Il est plus facile de retenir que vous avez besoin de 4 articles pour le congélateur, 3 articles frais et 3 plats cuisinés que la liste des 10 articles. Un outil très puissant pour mettre cela en application est la carte heuristique ou le mind mapping. La création d’une carte heuristique sera développée longuement dans un prochain article.

Un autre exemple, plutôt que de retenir un long texte d’histoire par cœur. Vous pouvez le décortiquer en dates, personnes (organisation ou pays)  et évènements et pour chacune de ces rubriques identifier son contenu. Je tiens à dire que c’est là un outil très puissant qui positionne l’élève dans une attitude dynamique et créative et qui facilite l’apprentissage de la leçon.

 

Utiliser le palais de la mémoire en 5 étapes :

grandes verriere

photo Léolo Lozone

Cette méthode est très pratiquée et existe depuis l’antiquité. Elle est basée sur l’association de lieux bien connus avec les nouveaux éléments à retenir, souvent sous forme d’images.

Cette technique extrêmement puissante repose sur le fait que nous sommes très bons à nous souvenir des endroits que nous fréquentons. En effet, notre cerveau excelle à retenir des images. Le « palais de la mémoire » n’est qu’une métaphore d’une place très connue que nous sommes à même de décrire dans le détail et de visualiser mentalement. Cette méthode est aussi connue sous le nom de mémoire des loci ou mémoire des lieux.

En pratique, la technique se résume en 5 étapes :

  1. Choisissez votre palais

Tout d’abord choisissez un lieu que vous connaissez parfaitement, votre maison, votre chambre ou même votre trajet extérieur quotidien. Pour rendre la technique plus efficace encore, vous pouvez imaginer un déplacement particulier: par exemple quand vous vous levez le matin, sortir de votre chambre, se rendre à la salle de bain, puis à la cuisine, etc. L’efficacité de la méthode repose sur votre capacité à vous imaginer vous déplaçant dans cet endroit connu.

Vous pouvez aussi utiliser le chemin que vous empruntez pour vous rendre à votre travail, etc.

  1. Faites la liste de ce que vous voyez

Inspecter l’endroit ou le trajet que vous parcourez mentalement et portez l’attention sur un certain nombre de caractéristiques, objets, qui seront les récipients dans lesquels vous déposerez ce que vous souhaitez retenir. Il faut en choisir maximum 5 par pièce.

  1. Imprégnez-vous de votre palais.

Imaginez un déplacement très précis et très claire dans votre palais. Vous devez vous imaginer en train d’évoluer dans cet endroit, de regarder ou saisir des objets. Dès que c’est fait et que vous l’avez bien à l’esprit vous allez pouvoir l’utiliser encore et encore.

  1. Faites les Associations !

Maintenant, déposez mentalement ce dont vous voulez vous souvenir dans les objets où les lieux que vous avez choisis. Faites des associations créatives, insolites, folles en représentant ce dont vous voulez vous souvenir par des images et associez les aux éléments de votre palais. Plus les images, seront extravagantes mieux cela fonctionnera.

  1. Visitez votre palais

A cette étape, vous avez mémorisé ce que vous vouliez, vous devez à présent vous balader dans votre palais et en voyant les objets que vous avez associés, les concepts à retenir vont surgir.

Cette méthode est certainement une des plus efficaces à utiliser et a très largement fait ses preuves. Elle se combine très bien avec la méthode de morcèlement.

 

Une question de réflexion pour finir:

Quelles sont selon vous les meilleures méthodes de mémorisation utilisées par les champions de la mémoire ?

 

Si vous avez aimé cet article partager-le avec vos proches.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *