Apprendre et s'Organiser pour Réussir
comment apprendre tout ce que vous voulez en 4 étapes

Comment apprendre tout ce que vous voulez en 4 étapes.

Le terrible constat

étonnement

Je lis beaucoup de livres et je constatais que si je ne faisais rien pour capturer les idées générales, la construction et la logique du document d‘une manière ou d’une autre je devenais rapidement incapable de me souvenir des informations clés. J’ai donc essayé de trouver comment faire pour me souvenir un mois après ou même 6 mois plus tard ou des années plus tard….et surtout pour ne pas avoir à refaire plus tard (relire un livre) et surtout à ne pas perdre de temps. Lire un livre est un investissement en temps important de plusieurs heures autant faire en sorte de s’en souvenir.

Nous avons en effet une très grande capacité à oublier rapidement ce que nous avons lu, entendu ou vu. En effet, ce type d’apprentissage par la lecture est une méthode passive et il ne faudra pas compter sur notre cerveau pour faire ressurgir des idées ou des concepts qui auront été acquis passivement.

Edgard Dale (1967) a travaillé sur ce concept et a mis en place la notion de cône de l’apprentissage (voir image ci-dessous). Son analyse visait à promouvoir l’apprentissage par des techniques audio visuelles, il identifia ainsi que notre capacité de restituer des informations reçues deux semaines plus tôt dépendaient de de la manière dont nous les avions acquises.

Les pourcentages indiqués sont indicatifs et non directement attachés aux travaux de Dale, mais vous pouvez les retrouver dans la littérature. Il s’agit d’un fil conducteur permettant de mettre en avant l’efficacité des méthodes les unes par rapport aux autres.

Cone apprentissage

Cône d’apprentissage

 

 

En examinant le cône d’apprentissage, nous retrouvons au sommet du cône la technique la moins performante : la lecture passive sans prise de note qui nous laissera après deux semaines 10% du contenu lu et à la base pour 90% du contenu la mise en application de ce qui a été appris ce qui représente une méthode active.

A titre d’exemple, parmi les méthodes passives, il est plus facile de se rappeler un film que nous avons vu plutôt qu’un livre lu même s’il s’agit de la même histoire.

Je préfère de loin la distinction entre les méthodes passives et les méthodes actives. En effet, en fonction de notre type d’intelligence dominante la hiérarchie entre les méthodes pour les deux catégories peut être différentes. Cependant, je suis convaincue qu’une méthode passive seule est inefficace, et qu’une méthode active (mais pas seule) est la meilleure approche. Je vous propose donc un concept un peu différent pour exploiter ce constat afin d’obtenir des résultats concrets.

Apprendre en 4 étapes :

ecole-tableau

Les 4 étapes proposées se résument en 4 actions par cycle (vous pouvez retenir l’acronyme ACRV) : j’Assimile, je Capture, je Restitue, je Vérifie. Je parle de cycle car si le résultat n’est pas suffisant il faudra recycler. Mais pas d’inquiétude, c’est normal. Clignement d'œil

Si vous avez lu l’article sur les intelligences multiples, vous verrez que pour chacune des 4 étapes, vous pouvez choisir une méthode la plus en accord avec votre intelligence dominante. Si vous n’avez pas lu l’article, je vous invite à le faire.

Prise de connaissance, j’assimile :

Dans cette étape, le but est de prendre connaissance de ce qu’il vous devez apprendre. C’est assez simple jusque-là, mais si c’est par écrit vous pouvez aussi lire à voix haute et vous enregistrer si vous avez une préférence pour l’audio.

Les méthodes de prise de connaissance :

  • Lecture
  • Ecoute
  • Visualiser et écouter

Capture de l’information :

Capturez à présent ce qui vous semble essentiel sous la forme avec laquelle vous serez le plus à l’aise et rebouclez avec la lecture (vous pouvez surligner aussi si le document vous appartient) ou l’audio.

Les méthodes de capture :

  • Prise de notes
  • Mind map ou carte heuristique
  • Le dessin
  • enregistrement audio ou vidéo

Restitution :

Restitution

Enlevez vos notes de votre vue et essayez de raconter avec vos mots ce que vous avez compris. Cela peut être intéressant de la faire avec quelqu’un qui pourra vous poser de questions. Notez aussi, que vous allez restituer les éléments capturés et non pas les éléments originaux donc si la capture est incomplète il y aura des trous à combler par la suite.

Les méthodes de restitution :

  • Enseigner ce que nous avons appris ou imiter le prof
  • Mettre en scène au sens théâtral
  • Se filmer
  • Discuter avec ses amis ou ses proches de ce nous avons appris

Vérification :

Les méthodes de vérification :

  • Se poser en toute franchise les questions suivantes : est-ce que j’ai bien restitué l’information, la leçon ? Y-avait-il des éléments manquants ? des éléments sur lesquels j’ai butés ?
  • C’est l’appréciation de notre restitution qui valide que nous avons ou pas assimilé le contenu.
  • Si vous jugez que votre niveau de restitution n’est pas suffisant revenez à l’étape de prise de connaissance et refaites le cycle.

Ne vous découragez pas, c’est tout à fait normal de faire plusieurs fois le cycle. Sourire

 

Résumé 4 étapes apprentissage

Résumé du cycle d’apprentissage en 4 étapes

Un cas pratique

Ma fille utilise cette approche pour ses leçons de français (surtout grammaire) , d’histoire et de géographie.

Les méthodes et étapes qu’elle suit sont :

  • Prise de connaissance : la lecture à voix haute
  • Capture de l’information : elle s’enregistre avec le téléphone portable sur lequel il y a une application dictaphone et elle réécoute les éléments essentiels.
  • Restitution : elle imite le professeur …. Et moi l’élève qui lui dit qu’il n’a pas bien compris.
  • Vérification: je joue le rôle de l’élève qui n’a pas tout compris et je lui pose des questions, si elle ne sait pas répondre elle retourne voir ces notes et nous recommençons.
  • Elle apprécie beaucoup d’autant plus que c’est très rapide et ludique

Pour conclure

  • A titre personnel, je trouve cela très efficace, comme je le disais je lis beaucoup et je suis contente de ne pas le faire pour rien. Je prends plaisirs à partager mes lectures ou développer des idées sur des connaissances que je maitrise.
  • En ce qui concerne l’aide aux devoirs, le fait de placer l’élève en position active est vraiment super efficace. Cela génère de la curiosité d’aller plus loin et de mettre en pratique rapidement. Il y a un côté ludique et cela devient moins laborieux. Je pense personnellement qu’apprendre par cœur est une méthode passive dans presque tous les cas et donc inefficace. Je dis « presque » parce que selon moi il y a deux cas particuliers :
    • tous les cas pour lesquels l’utilisation va être quotidienne (tables de multiplications par exemple)
    • les cas où on doit restituer mots pour mots le contenu (chansons ou poèmes)
  • Enfin pour capitaliser sur du long terme il est nécessaire de reprendre ces notes, d’utiliser ce qui a été appris ou l’enseigner. C’est comme la cuisine, vous avez les ingrédients faites en une recette sublime.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager.

Photo: Markus Spiske

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *